Tour du Monde – Tahiti – tour de l’île dimanche, 19 novembre 2017

photo de l’hôtel, décidément carte postale

le « diadème » une des montagnes de l’ile

vues de la barrière de corail

à la pointe de Vénus, un dimanche, on profite de l’eau

le phare de 1867

la route du Monoï

le trou du souffleur de Ara Hö Hö : notre guide essaie de nous montrer la force du souffle

la plus grande cascade de l’île

Tour du Monde – Tahiti – chants et danses au marché couvert samedi, 18 novembre 2017

cette photo montre le détour que notre avion a dû faire après avoir tenté d’atterrir et réussi au deuxième essai

dès le pied mis à terre, c’est déjà les premiers sourires

direction : marché couvert, pour nous occuper, le temps que nos valises arrivent à notre hôtel.

ici, jeunes, vieux, beaux, laids, tout le monde a le sourire. De la musique même avec des poubelles !

 

les danseurs (cherchez l’intrus)

Tour du Monde – Ile de Pâques – d’autres Moaïs samedi, 18 novembre 2017

dans l’hôtel où j’ai résidé, c’est curieux de voir une affiche « évacuation en cas de tsunami ».

la vue de l’hôtel, de bon matin

la colline où nous nous rendons, où sont fabriqués les moaïs

le plus grand de tous de 22 mètres n’a pas été séparé de la roche

les moaïs plantés. On remarque les bouches sans lèvres

le seul moaï complètement différent, à tête ronde, assis, sans aucun rapport avec les autres

au loin, le site des moaïs le plus émouvant, si loin pour transporter ces énormes statues

la seule plage de sable fin avec des cocotiers qui ne sont pas d’origine, et gardée par des moaïs dont on peut penser qu’ils ne sont pas d’époque

que c’est dur de quitter l’île de Pâques !!!

hélas il faut prendre l’avion

Tour du Monde – Ile de Pâques – Moaïs vendredi, 17 novembre 2017

déjeuner dans l’avion Quito – Ile de Pâques

la souriante jeune femme à droite va m’inviter à danser ce soir et va me donner le collier à l’entrée et au départ.

ce site de Moaïs est le plus émouvant de toute l’île. Il est gardé par un Moaï isolé

la finesse des mains avec des doigts longs et fins contraste avec la rudesse des statues

le site

les Moaïs tournent le dos à une mer sauvage et impressionnante de beauté

comment les statues ont-elles pu venir de cette montagne si lointaine ?

ces pierres, plus d’un millier, m’intriguent

de dos les moaïs ne sont pas très beaux

sur un autre site à l’opposé sur l’île, il y a des moaïs dont un avec des yeux. Ils tournent le dos à la mer eux aussi et l’on voit le seul embarcadère en pierres pour aller sur une mer hostile

par mégarde je suis entré sur une propriété privée où l’on célébrait un mariage. Des danseurs s’apprêtaient à une danse rituelle