le jugement de Pétrus jeudi, 5 avril 2012

Pour authentifier le Pétrus 1952 plus que suspect, rien de tel que de le mettre au sein d’autres Pétrus lors d’un repas. Nous serons neuf, chacun apportant au moins un Pétrus. Il y aura : 1934 de ma cave, 1952 d’un ami, 1952 mise Van der Meulen de ma cave, 1952 suspecte, 1962, 1964, 1966 (venant directement de Pétrus), 1975, 1998.

Pétrus 1934 l’année n’est pas visible mais une autre bouteille du même lot a été bue le 17 janvier 2007 au 81ème dîner de wine-dinners.

Le précédent bu :

celle à venir, du même achat

Pétrus 1952 d’un ami (mise du château)

Pétrus 1952 litigieuse

Pétrus 1952 mise Van der Meulen

les trois Pétrus 1952

Pétrus 1962 (de ma cave)

Pétrus 1964

Pétrus 1966 (venant directement de la cave de Pétrus)

Pétrus 1975 provenant d’un achat que j’ai fait récemment.

Pétrus 1998 d’un ami

Je pense que nous allons nous régaler !

Pour information, voici quelques photos de Pétrus que j’ai bus :

Pétrus 1947 des caves Nicolas, et mise du chateau :

Pétrus 1950

Pétrus 1958

Pétrus 1967

Pétrus 1969

Pétrus 1972

Pétrus 1974

cette bouteille étant attribuée à Chateau Estate à New York, j’ai photographié une autre Pétrus 1974

Pétrus 1976

Pétrus 1978

Pétrus 1981

double magnum de Pétrus 1975 que j’ai eu la chance de boire avec Alexandre de Lur Saluces. Cette bouteille provient d’échanges que se font les châteaux.